Photographe

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.

Mexique - »La Bête » Le train de la mort ©Luis Guitierez

Mexique »La « Bête »le train de la mort »La « Bête ». C’est ainsi que les migrants ont baptisé les trains de marchandises qui sillonnent le Mexique jusqu’à la frontière américaine. Ils sont entre 200 000 et 500 000 migrants centraméricains qui, au péril de leur vie, traversent chaque année clandestinement la frontière longue de 3200 kilomètres qui sépare les deux pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a enregistré 1.202 décès d’enfants migrants depuis 2014 dans le cadre de son ‘Projet sur les migrants disparus’. les femmes sont les plus exposés, sans parler de la dangerosité extrême d'un tel voyage, attaques des cartels de drogue, barrages militaires, passeurs sans scrupule, gangs de kidnappeurs et policiers ripoux. Depuis son élection Donald Trump veut expulser jusqu’à « trois millions » de clandestins, et construire un mur le long de la frontière.